oridnateur portable ouvert posé sur un canapé

Qu’est-ce que le modèle de l’open insurance dans l’assurance santé ?

L’open insurance est un nouveau modèle de partage des données, promettant une meilleure distribution des produits et services. Découvrez en quoi consiste l’open insurance et ses applications dans le domaine de l’assurance santé.

Open insurance ou ouverture des données

personne en costume qui appuie sur un bouton ce qui fait apparaître un réseau

Sur les pas de l’open banking pour le secteur bancaire, le secteur assurantiel est en passe d’adopter l’open insuring. Cela consiste à accélérer l’ouverture des bases de données et des infrastructures associées entre partenaires d’un même secteur de production. Une méthode qui repose sur le système numérique digital. Ainsi, celle-ci permet de multiplier les critères de définition de produits et services d’assurance et d’en déployer ainsi les fruits, en direction des clients, mais aussi en interne.

De fait, en tant qu’institution « ouverte », c’est tout un écosystème de partenaires qui se crée. Ces partenaires partagent toute une somme d’informations en temps réel, bien au-delà des capacités du système d’interface encore en cours. Bien sûr, pour les compagnies partenaires de l’open insurance, l’enjeu est de tirer profit du partage tout en y trouvant leur place !

Les opportunités de l’open insurance pour l’assurance santé

Toutes les branches de l’assurance sont appelées à se mouvoir dans l’open insurance. En ce qui concerne l’assurance santé, on perçoit assez bien les avantages tirés de ce nouveau modèle de distribution. Là encore, ce système est avantageux aussi bien côté assuré que côté assureur.

Des avantages pour l’heure théoriques, s’agissant en tout cas des données basées sur des paramètres de connaissance validés par l’ensemble des partenaires de ce secteur en constante évolution, corps médical et institutions y compris.
C’est là toute la limite de la démarche qui, pour obtenir la confiance des usagers, devra reposer sur des accords implicites, complexes à identifier et à mettre en place.

Si l’open insurance présente une multitude d’opportunités pour les mutuelles et les assureurs santé en général, une fois l’engagement pris, encore faudra-t-il garantir son succès !

La pratique digitale, levier indispensable de l’innovation

Le fait est que la pratique du digital constitue un levier formidable de l’innovation, qui, pour qu’un projet voie le jour, devra néanmoins impliquer l’ensemble des parties prenantes. Cela suppose bien sûr de former des équipes au digital, mais aussi d’intégrer dans les effectifs des architectes rompus aux technologies de l’information (IT). Une fois les produits-services et les supports IT associés, la distribution de solutions assurantielles devrait couler de source.

D’autant plus que ces solutions informatiques permettent de soulager les professionnels de santé de certaines tâches administratives. Ainsi, avec un gestionnaire de tiers payant, les pharmaciens peuvent se concentrer sur la relation client et pas sur de la gestion administrative.

Le digital est entré depuis longtemps dans les entreprises. Il en constitue même un socle stratégique irremplaçable, ce qui n’est pas encore le cas dans tous les foyers… Or, pour qu’il soit efficace, l’échange de contenus en ligne doit évidemment comprendre l’usager :

  • informations en ligne,
  • options en ligne,
  • tarifications en ligne,
  • paiement en ligne,

Un changement qui sera sûrement fructueux étant donné le succès de l’open banking.

Images : Pixabay