chaudronnerie

Quelle formation pour être chaudronnier ?

Plusieurs diplômes permettent de se former à la chaudronnerie. Particulièrement demandé et passionnant, il s’agit d’un métier que de nombreux jeunes choisissent chaque année. Voici plus d’indications qui vous permettront de savoir vers quelles structures vous orienter pour entamer votre cursus.

En quoi consiste le métier de chaudronnier ?

L’artisan en chaudronnerie, aussi appelé technicien en chaudronnerie travaille et assemble les métaux au quotidien. Fer, cuivre, laiton ou alliages légers tel que l’aluminium, etc. il en maîtrise les propriétés sur le bout des doigts. Le chaudronnier donne forme et assemble les métaux, mais il peut également pratiquer le travail de la tôle et de la découpe laser.

Un chaudronnier peut être employé dans de multiples entreprises comme les ateliers spécialistes du métal, mais pas seulement. On retrouve aussi des chaudronniers dans diverses structures et parfois même directement sur les chantiers.

Ces compétences polyvalentes font que les chaudronniers sont souvent employés par les centrales hydrauliques et nucléaires. Les industries pétrolières sont aussi très demandeuses du savoir-faire et de l’expertise des chaudronniers.

Les différentes formations diplômantes pour devenir chaudronnier

Plusieurs formations permettent d’apprendre les bases du métier de technicien en chaudronnerie. La proposition est très vaste puisqu’il existe aussi bien des formations de niveau CAP que des formations niveau Bac, Bac+1, Bac+2, Bac+3 et même Bac+5.

Si vous souhaitez étudier la chaudronnerie à Lyon, sachez que de nombreuses écoles d’enseignement supérieures pourront vous y accueillir. La région est d’ailleurs une destination universitaire très prisée dans l’hexagone.

chaudronnerie

Voici d’ailleurs quelques exemples de diplômes qui permettent aux lauréats de postuler pour des places de chaudronniers en entreprise :

  • Le CAP réalisation industrielle en chaudronnerie ou soudage.
  • Le Bac pro technicien en chaudronnerie industrielle.
  • Le MC en chaudronnerie aéronautique et spatiale (Bac +1).
  • Le BTS CRCI – conception et réalisation en chaudronnerie industrielle (Bac +2).
  • La Licence professionnelle métiers de l’industrie : métallurgie, mise en forme de matériaux et soudage (Bac +3).

Il est par ailleurs importante de noter qu’il est possible de passer des habilitations spécifiques comme le CACES, par exemple. Ces spécialités permettent ensuite de justifier de compétences spécifiques donnant accès à certains postes, notamment dans le nucléaire. Pour monter plus vite en compétences, privilégiez l’apprentissage et les études en alternance !

Grâce à cet article, vous connaissez désormais le parcours à suivre pour devenir chaudronnier. Quel que soit votre niveau et le niveau d’étude que vous souhaitez atteindre, vous pouvez devenir chaudronnier. La formation est très intéressante, car elle est ouverte à tous.