Les règles de recrutement dans le secteur privé

Le secteur privé est un secteur qui bouge. Si pour certains, y travailler est moins intéressant que dans le secteur public, pour d’autres, il s’agit d’un vrai privilège et d’une opportunité à ne pas rater. De leur côté, les offres d’emploi et les opportunités de travail dans le secteur privé ne se font pas rares, bien au contraire. Pour les novices ou pour les chasseurs d’emploi, il est toujours bon de faire un petit rappel sur les règles de recrutement dans le secteur privé. Les détails.

Se porter candidat à une offre d’emploi : comment s’y prendre ?

C’est toujours le premier pas, où le candidat présente sa candidature avec son CV et ou d’autres pièces et lettres que l’employeur exige.

C’est dans le Curriculum Vitae que les compétences du candidat sont exposées par le recruteur. Il n’y a pas de règle qui régit ce qu’on doit mentionner dans le CV, sauf les informations qui correspondent au poste comme les formations, les expériences professionnelles. Vous n’êtes pas tenu à mentionner des informations personnelles comme son état de santé par exemple. Il doit juste convaincre le recruteur par son CV qu’il a les compétences pour occuper le poste.

L’étape des entretiens d’embauche

La seconde phase du recrutement, les candidatures retenues sont convoquées pour un entretien, c’est là où le recruteur présente sa société ou son entreprise, ses activités, ce qu’il attend du poste à pourvoir, et le candidat essaie de convaincre directement le recruteur qu’il est qualifié pour occuper le poste.

Si l’entretien s’avère concluant, l’employeur fait une promesse d’embauche au candidat, où la date pour commencer le travail est annoncée, le lieu de travail et l’éventuelle rémunération. Certains établissements ont des procédures plus rigoureuses avant la promesse d’embauche comme une visite médicale pour confirmer l’aptitude physique, certains procèdent même à des enquêtes.

job-interview-437026_1920 (1)

Les essais avant de devenir salarié permanent

Ces essais visent à tester les compétences du salarié ou du futur salarié à assurer le poste proposé.

L’essai professionnel est pour tester les capacités du candidat avant de l’embaucher, cela est d’une courte durée, cela pourrait être une rédaction ou fabrication d’un objet.

La période d’essai a été mis en place pour que l’employeur soit sûr que l’employé embauché maitrise bien son domaine et convient au poste où il a été affecté. Il devient titulaire après une période d’essai de quelques mois.

La période probatoire pour le salarié d’une entreprise qui accède à un nouveau poste dans la même entreprise.