Pourquoi le monde de l’entreprise peut-il effrayer ?

Quand on aborde le sujet de l’entreprise, on a tout de suite tendance à penser au côté professionnel et commercial de l’entité. En effet, étant constamment en quête de profit, beaucoup ce sont fait une mauvaise image de l’entreprise, jusqu’à en être effrayé. Face à cela, de plus en plus de personnes ambitionnent d’être leur propre patron. Aussi, un faible pourcentage de gens souhaite devenir salarié. Mais quelles sont vraiment les raisons qui font que le monde de l’entreprise peut effrayer ?

Peur de vivre ce qu’ont vécu les parents

La nouvelle génération de salarié ne semble pas très enthousiaste à vivre ce que leurs parents ont vécu : des patrons difficiles, des emplois du temps décalés qui laissent la vie personnelle et la vie de famille de côté. La peur de seulement travailler pour l’entreprise et n’avoir rien accompli pour soi ou pour sa famille.

Pour les dirigeants, les réunions interminables, le stress, le travail même en vacance sont des choses qui font peur. Le fait aussi que le patron doit gérer de gros problèmes, avoir réponse à tout. Ces challenges n’attirent pas beaucoup.

Peur de se déconnecter des autres et de sa vie habituelle

La vie des jeunes tournent autour des réseaux sociaux, de leurs amis et leurs activités sociales. Une des choses qui font peur dans le monde de l’entreprise c’est qu’une fois salarié, on sera enfermé dans notre bulle professionnelle, plus de temps pour les loisirs ou les sorties entre amis mais le travail prend le dessus.

Incompréhension de ce qu’est vraiment l’entreprise

Beaucoup de jeunes se questionnent sur ce qu’ils entendent dans les médias à propos des entreprises, pourquoi est-ce qu’on parle toujours d’une seule personne, du PDG ou du représentant. Ils ne connaissent pas vraiment comment est la gouvernance dans une entreprise, quelles sont les sujets à connaitre dans le monde des entreprises, et c’est normal, on a peur de l’inconnu.

La peur de la surexploitation, ou de la sous exploitation

Les jeunes diplômés et les chômeurs ont surtout peur d’intégrer une entreprise sous peine que la rémunération pourrait ne pas correspondre à l’énergie fournie pour le travail et tous les efforts intellectuels qu’on émet. Le travail sera-t-il récompensé et reconnu ? On veut laisser sa marque dans le monde et la peur réside au fait que l’on ne serait pas mis en valeur mais ce serait le patron qui reçoit tous le mérite.

entrepreneur-696959_1920