Les avantages et les inconvénients de travailler dans le secteur digital

A l’aube où la technologie intervient dans tous les domaines d’activité, le secteur digital semble avoir un élan très important dans la vulgarisation des offres de service.  Que ce soit dans la communication, ou dans les portages salariaux, les professionnels se multiplient pour satisfaire à la demande du marché de travail. Beaucoup optent pour devenir freelance afin de pouvoir gérer à sa guise son temps. Ce concept semble être innovant et alléchant pourtant des inconvénients se dissimulent dans ce secteur. Pour cela, il faut faire attention à ne pas tomber dans les impasses et les pièges de ce domaine florissant. Zoom sur les avantages et inconvénients du travail dans le secteur digital.

Métiers à la demande !

Les possibilités d’effectuer des métiers dans le secteur du digital sont innombrables surtout à l’heure actuelle où l’utilisation d’internet prend de l’ampleur. On recense actuellement plus de  9 millions de freelances en France qui exercent des métiers du digital. Cet engouement pour ce secteur est en premier lieu dû à la facilité des démarches. Avec le portage salarial, il est possible de jouir du même statut qu’un salarié c’est-à-dire le droit à des formations, le droit à la retraite et au congé.

Création d’entreprise : réseautage immédiat et démarche simplifiée

Se lancer dans l’entrepreneuriat est une chose courante pour les professionnels du digital. En effet, ils ont constaté que le cadre d’exécution des métiers y est sécurisé mais il y a aussi le fait que les responsabilités et la flexibilité des tâches à faire sont en partie réduites grâce aux portages salariaux. En plus, les contacts avec les professionnels et les experts des métiers se font facilement avec le réseautage. Actuellement, plus de 20 à 25% des experts en France sont accessible par le web.

computer-1185637_1280

Les contraintes dans les métiers du digital

Tout cela semble être beau mais certaines contraintes sont notables. Ceux qui y sont depuis un moment le savent : il faut toujours s’actualiser et se remettre à jour ponctuellement ! En effet, le domaine évolue rapidement et ceux qui travaillent pour leur propre compte se doivent d’être opérationnel à tout temps. Pourtant en free-lance, les formations sont à la charge du salarié, ce qui n’est pas négligeable. En plus, la stabilité des contrats est très aléatoire, les freelances sont obligés de multiplier leurs contrats de prestation pour anticiper les éventuels changements.