Crèche collective

Crise sanitaire : quelles sont les mesures prises dans les crèches ?

Le secteur de la petite enfance est particulièrement affectée par la crise sanitaire. L’effort conseillé à tous étant de limiter la propagation du virus, l’accueil des jeunes enfants a longtemps été interrompu dans les crèches. Quelles sont désormais les mesures prises dans les structures face à la crise sanitaire ?

Une capacité réduite lors des confinements

Durant le confinement, le gouvernement français recommandait aux crèches de poursuivre l’accueil des jeunes enfants, mais dans la limite de dix enfants maximum par crèche. Beaucoup de parents ont donc dû trouver des solutions alternatives pour faire garder leurs enfants.

En raison de la fermeture des établissements scolaires et des crèches à Paris comme ailleurs, la plupart des employés pouvaient bénéficier de l’activité partielle pour la garde de leurs enfants. Ce privilège a été accordé aux parents seulement lorsque l’enfant est âgé de moins de 16 ans ou qu’il est défavorisé. Dans ce cas précis, l’employé était appelé à fournir à son responsable une preuve attestant qu’il est le seul des deux parents à solliciter cette faveur.

Le parent pouvait ainsi profiter d’une compensation à hauteur 84% de son salaire habituel. Elle pouvait s’étendre à 100 % pour les employés au SMIC, sans aucun reste en charge pour les directeurs. Un accompagnement des familles a été mis en place pour les soutenir dans cette crise mondiale. Par ailleurs, les guichets de subvention familiale et celles d’assurance-maladie restaient également ouverts.

En plus de ces mesures, des procédés de soutien à la paternité ont aussi mis en place pour suivre les familles confrontées à des situations délicates. Ces familles étaient autorisées à poursuivre leur activité suivant le protocole sanitaire renforcé en vigueur.

Mesures crèche

Des mesures d’hygiène strictes

Désormais, les crèches sont ouvertes et peuvent accueillir l’ensemble des enfants inscrits. Trouver une crèche n’est plus aussi compliqué que durant la crise sanitaire. Néanmoins, des mesures d’hygiène très strictes sont en place. Le personnel des crèches réalisent régulièrement un test et ont été vaccinées en priorité. Les auxiliaires sont encouragés à garder leurs masques. Les enfants, quant à eux, ne sont pas obligés de le porter.

Un lavage des mains supervisés a lieu plusieurs fois par jour. Ainsi, les tout petits éliminent les bactéries régulièrement et sont protégés. Le soir, les jouets et les équipements de la crèche sont désinfectés. Les parents, quant à eux, sont priés de garder leurs masques lorsqu’ils entrent dans l’établissement.

Certaines crèches ont par ailleurs limité les visites. Pour éviter les passages fréquents, les parents déposent leur enfant auprès d’une auxiliaire qui attend à l’extérieur. Ils font de même pour venir récupérer leur bout de chou.