Vous voulez tout savoir sur le citron de Menton et l’éco vallée ?

Menton est la ville du citron depuis des siècles, vous voulez en savoir plus sur la culture de ce fruit, voila un dossier qui pourrait vous intéresser.

La ville de Menton

Menton est connue dans le monde entier pour sa célèbre fête du citron. Elle se déroule chaque année au moins de février et mars, de nombreuses animations sont proposées, notamment le défilé de chars qui sont entièrement recouvert de citrons et d’oranges. Cet événement génère des milliers de touristes chaque année, et a  fait la réputation du fameux citron de Menton. Depuis le 2 octobre 2015 la commission européenne à finalement approuver la demande de la ville  pour l’enregistrement du « Citron de Menton » dans la liste des Indications Géographiques Protégées (IGP). Le fiat d’apparaitre dans cette liste permet de préserver la dénomination géographique, il permet donc d’authentifier l’origine du produit, spécialement lorsque son endroit de pousse ou de récolte induit une spécificité.

citrons

Depuis le 15ème siècle les mentonnais ont l’habitude de cultiver le citron, ce qui  était au départ réservé à leur consommation devint rapidement un véritable commerce. A partir du 19ème siècle la ville de Menton a déjà commencée à transformer le fruit jaune. Elle possède en effet 4 distilleries, elles y fabriquent des huiles essentielles qu’elles vendent notamment à des grands parfumeurs grassois. Mais la culture du citron est aussi intéressante pour son bois, qui est très recherché dans le monde de l’ébénisterie, en effet son bois est joliment veiné ce qui en fait un matériau de choix pour la conception de meuble de luxe. En somme le citron est profitable culturellement et économiquement à la ville de Menton qui porte fièrement les couleurs de son fruit porte bonheur.

L’Eco-Vallée des Alpes Maritimes

L’Eco Vallée est un projet qui va s’échelonner sur environ 30 ans, les principaux objectifs sont de dynamiser au maximum une zone laissée à l’abandon économiquement. Il s’agit de générer de la valeur en créant une aire urbaine économique dynamique tout en respectant au mieux l’environnement. La logique de développement durable est très importante dans la mesure où sur les  10 millions de m2 de la zone seuls 3 millions sont constructibles. Etant donné que des logements vont être crées pour accueillir les futurs employés, des parcs vont être créés ainsi que des surfaces vertes. Logements, commerces et emplois font aussi partie des priorités. Le but est de créer des milliers d’emplois afin de dynamiser de manière « verte » la zone.

Trois zones principales ont été pensé : Le Nice Méridia, véritable technopole urbaine, il pourrait s’y regrouper des laboratoires, des centres de recherches, des universités et des écoles, sur le même modèle que Sophia Antipolis. La finalité est de créer des emplois qualifiés dans le commerce et dans les sciences. Ensuite La ZAC du Grand Arénas, qui regrouperait Parc des expositions, bureaux et logements ainsi qu’un quartier des affaires. Et enfin un pôle multimodal pour desservir l’Eco Vallée par les communes et villes voisines, le tram de Nice devrait d’ailleurs se poursuivre jusqu’a l’Eco Vallée d’ici 15 ans.  Une gare pouvant accueillir TER et TGV va également être aménagée.  Enfin dans une logique de respect de l’environnement, des vélos en libre service ainsi que des parkings relais vont être mis en place afin de favoriser l’utilisation des transports en commun.

Le but est de miser sur une urbanisation responsable avec des espaces naturels et agricoles, l’objectif étant d’entretenir une faible émission de carbone. La gestion des déchets des entreprises va être elle aussi optimisée au maximum afin de limiter le plus possible la quantité de déchets